full screen background image
Search

L’interdiction des Enseignants du Public de Travailler dans le Privé Reportée à 2021-2022

126

Le ministère de l’Education a décidé de reporter à l’année scolaire 2021-2022 l’application de la décision de cesser définitivement d’accorder des autorisations permettant aux enseignants du secteur public de travailler dans des établissements privés, à la suite d’un accord conclu avec les représentants du secteur privé.

L’application de cette décision était prévue pour l’année courante, mais l’accord conclu entre les deux parties reporte pour deux années scolaires sa mise en place.

« Le ministère de l’Education avait convenu, à la date du 16 septembre dernier, avec les représentants du secteur privé, de supprimer progressivement les autorisations qui permettent aux enseignants du secteur public d’exercer dans le privé, en raison des réserves émis par les propriétaires des établissements de l’enseignement privé quant à l’application de cette décision à compter de l’année scolaire en cours, invoquant le manque important de cadre éducatif », a précisé le chargé de mission au ministère de l’Education, Moez Boubaker.

Boubaker a expliqué que le département de l’Education autorise les établissements d’enseignement privé, de recruter des enseignants du secteur public durant l’année scolaire en cours, dans les limites de leurs besoins et exclusivement pour la neuvième année de l’enseignement de base et le baccalauréat, rapporte l’agence TAP.

A compter du début de l’année scolaire 2021-2022, les autorisations délivrées pour les enseignants du secteur public pour exercer dans des établissements privés seront définitivement supprimées, conformément à la décision prise depuis avril 2018 visant à « inciter les établissements éducatifs privés à développer leurs propres cadres éducatifs dans l’objectif de hisser la qualité de l’enseignement dans ces institutions ».