full screen background image
Search

Avortement et Sexe Hors Mariage : Un An de Prison pour une Journaliste

416

La journaliste marocaine Hajar Raissouni, 28 ans, a été condamnée lundi à un an de prison ferme pour “avortement illégal” et “relations sexuelles hors mariage” par le tribunal de Rabat, une affaire qui a suscité l’indignation dans le royaume et à l’étranger.

Arrêtés et jugés en même temps qu’elle, son gynécologue a écopé de deux ans de prison ferme et son fiancé d’un an ferme. Un anesthésiste octogénaire a été condamné à un an de prison avec sursis et une secrétaire à huit mois avec sursis.

Les proches de la journaliste ont confié qu’elle allait faire appel, tout comme Me Meriem Moulay Rachid, l’avocate du gynécologue. 

“Ce procès n’avait pas lieu d’être, les accusations étaient infondées : il n’y a ni débauche (relations sexuelles hors mariage, NDLR) ni avortement”, a regretté l’avocat de la journaliste, Me Abdelmoula El Marouri, à l’issue du verdict.

Interpellée fin août à l’entrée d’un cabinet médical de Rabat, la reporter avait été soumise à “un examen médical sans son accord”, selon elle. Ses avocats avaient assimilé cet examen à de “la torture”, pointant des “manquements de la police judiciaire” et des “preuves fabriquées”, et plaidé pour sa libération. 

(AFP)