full screen background image
Search
Cigarette Électronique

Une Maladie Mystérieuse causée par la Cigarette Électronique

50

Aux États-Unis, une mystérieuse infection semble frapper depuis quelques mois, les adeptes de cigarettes électroniques. Alors que les autorités donnent aujourd’hui l’alerte, les chercheurs tentent d’identifier les causes du mal. Et ils pourraient bien avoir trouvé une piste cachée dans les poumons des malades.

La cigarette électronique a longtemps été présentée comme une alternative saine à la cigarette classique. Puis, quelques travaux ont commencé à semer le doute. Jusqu’à ce que, ces dernières semaines, plusieurs personnes adeptes du vapotage et a priori en bonne santé déclarent de graves troubles pulmonaires. Aux États-Unis, une première victime a été déplorée le 23 août dernier. Au 6 septembre, les autorités décomptaient au moins 450 malades et malheureusement, 5 décès liés au problème.Après analyse des liquides vapotés par les malades, il semblerait qu’un dénominateur commun se dégage aujourd’hui : les produits contiendrait du THC, une substance active du cannabis, et des échantillons d’une huile de vitamine E. Vaporisée à haute température et inhalée, cette dernière pourrait bien être la cause des dommages causés aux poumons des malades. Mais des analyses plus précises doivent encore confirmer cette hypothèse.

Un syndrome de détresse respiratoire aiguë. C’est en effet ce dont souffrent les patients atteints de la « maladie du vapotage ». Du liquide s’accumule dans leurs poumons et l’oxygène ne peut plus circuler. Sur les scanners pulmonaires, ce qui ressemble à une pneumonie virale ou bactérienne grave, mais les tests reviennent immanquablement négatifs.

Alors les chercheurs tentent de comprendre. Et des médecins de l’université de l’Utah (États-Unis) pourraient avoir mis la main sur une piste intéressante. Dans les poumons de 100 % des patients qu’ils ont pu observer — seulement une dizaine pour l’instant –, ils ont découvert de grandes cellules immunitaires, des macrophages, chargées de gouttelettes huileuses. De quoi espérer poser un diagnostic précoce et fournir des pistes de traitement plus appropriées et pourquoi pas, des indices sur les causes de cette mystérieuse maladie.

La présence de tels macrophages dans les poumons des patients oriente les médecins vers un diagnostic de pneumonie lipoïdique, une infection souvent causée par un virus ou une bactérie. Mais des différences, notamment au niveau des radios des poumons, apparaissent avec la « maladie du vapotage » et seuls des tests supplémentaires pourront déterminer s’il s’agit là d’une nouvelle forme de pneumonie lipoïdique.

« Nous devons déterminer si ces macrophages sont spécifiques à la maladie ou s’ils apparaissent aussi chez des personnes qui utilisent des cigarettes électroniques sans présenter de symptômes. S’ils n’apparaissent que chez les malades, nous pourrons commencer à imaginer un lien avec les huiles de vapotage susceptibles de causer ce syndrome », explique Scott Aberegg, pneumologue à l’université de l’Utah.

(Futura Sciences)